Si la France poursuivra sa "dé-consommation" (-9,31% en volume entre 2005 et 2010), les Etats-Unis (+18,69 %) et la Grande-Bretagne (+8,29 %) consommeront toujours plus de vin. Deux pays entreront dans le top « ten » des premiers marchés mondiaux : la Russie (+29,97 %) et la Chine (+35,91 %).

Suite de l'article : lsa.fr