La France va ainsi perdre sa place de premier consommateur mondial de vin en 2010 au profit des Américains et des Italiens. Dans trois ans, les États-Unis se hisseront à la première place en volume avec un total de 27,30 millions d'hectolitres de vin consommé contre 24,89 millions en France. Toutefois, en terme de consommation par habitant, le Français bat toujours tous les records avec 58,80 litres par habitant et par an contre 12,7 litres pour l'Américain. Mais la tendance est claire. Les Américains apprécient davantage le vin ; les Français réduisent leur consommation (16 litres de moins qu'en 2001). La loi Évin de 1991 qui a limité la publicité et la promotion des alcools ainsi que les campagnes antialcoolémie ont contribué à faire baisser la consommation en France.



Autre mouvement qui s'accentue : la perte d'influence de la France à l'export (- 12,39 % en volume en 2005), ce qui la classe derrière l'Italie et au coude-à-coude avec l'Espagne.

Suite de l'article : lefigaro.fr