Cette étude concerne les vins achetés dans le commerce et non ceux consommés directement dans les bars et pubs du Royaume-Uni. Les vins australiens demeurent de loin les préférés des Britanniques, avec des ventes à hauteur de 1,008 million de livres (1,47 million d'euros), en hausse de 9% par rapport à l'année précédente. Les vins français arrivent en deuxième position, avec 760 millions de livres de ventes (1,113 million d'euros), mais en baisse de 3%. Les vins américains en troisième position sont en hausse de 15%, avec 648 millions de livres de ventes (949,5 millions d'euros) en 2005.

Suite de l'article : permanent.nouvelobs.com