LA POMME EST DANS L’ARBRE
Très sucrés puisque élaborés à l’aide d’un jus au départ archi-sucré, les cidres de glace sont très rarement faits à partir de pommes cueillies gelées dans l’arbre. L’une des méthodes employées consiste plutôt à récolter les pommes à l’automne, à les rentrer à l’intérieur sous atmosphère contrôlée puis à les ressortir à l’extérieur décembre venu, pour les soumettre à l’action du froid naturel. Le pressurage des pommes gelées laisse s’écouler un jus très sucré, puisque l’eau qui compose aussi ce dernier reste pour l’essentiel emprisonnée dans le fruit sous forme de cristaux de glace.

Après fermentation, les cidres contiennent toujours une importante quantité de sucre dit résiduel.

Le tableau d’ensemble qui se dégage du banc d’essai révèle un niveau qualitatif acceptable.

Le jury était composé de Mario Brossoit, restaurateur; Raymond Chalifoux, professeur de sommellerie; et l’auteur de ces lignes.

Ex-aequo en tête du classement, les cidres Frimas 2003 et Signature «Réserve spéciale» 2003 sont aussi les deux produits les plus chers. Les autres cidres de glace recommandables sont : Domaine Pinnacle Pétillant 2003, Michel Jodoin, Pomme de Glace 2003 et Pommes sur neige.

Suite de l'article : tva.canoe.com